Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘prendre soin’

Dès notre naissance, la vie amorce sa grande conversation avec nous. Les enfants accueillent la nouveauté et répondent à la vie avec une poésie et un génie qui nous émerveillent. Puis, avec l’âge, au lieu de continuer à communier avec ce qui nous entoure, de rester ouverts à l’inattendu, nous nous réfugions souvent dans le confort, les certitudes et la recherche du bonheur à tout prix.
Lorsque nous ne vivons que dans l’attendu plus rien de vivant et d’original n’arrive et nous perdons notre liberté.
Jean-François Vézina nous invite à nous laisser déstabiliser par les hasards de la vie et à « Danser avec le chaos » !
Il nous propose de prendre conscience de nos attentes puis d’oser accepter le changement et l’imprévu comme ils surviennent.
Cet imprévu prend souvent la forme d’un trickster, c’est-à-dire un élément qui vient bouleverser l’ordre établi. Ce peut être l’arrivée d’un enfant, d’un nouvel amoureux, d’un nouveau boulot, de la maladie aussi.
Le trickster sème le chaos dans l’équilibre de notre univers. Il est l’équivalent du Lutin dans la culture des indiens des amériques, l’Enfant malin dans le domaine des mythes et contes d’Afrique Noire, le fripon divin. Il joue des tours pendables, possède une activité désordonnée incessante, une sexualité débordante…
Il agite devant nous ce petit chiffon rouge que l’on nomme « la vie » et qui, si l’on n’y prend garde, si l’on n’en prend soin, si l’on ne se prépare pas à l’accueillir favorablement peut transformer notre danse en champs de peines et de douleurs…

Alors…
Avec qui allez-vous danser aujourd’hui ?
Quelles surprises vous attendent au coin de la vie ?
Êtes-vous prêt(e) à les accueillir ?

Read Full Post »

L’effondrement d’une illusion collective est toujours un choc pour une société, mais ce choc peut être salutaire s’il permet de reconstruire sur des fondations solides.
L’illusion dont nous émergeons, c’est celle du « paradis sur terre ».
Qui peut croire encore à un monde sans guerres, sans misère, sans catastrophes naturelles ? Le tragique nous saute aux yeux, et nous ne savons plus lui donner de sens autrement qu’en promettant indéfiniment sa disparition.
Les idéologies qui ont marqué le XXe siècle ont toutes abouti à des impasses. Si nous ne voulons pas nous mobiliser pour une illusion supplémentaire, il nous faut intégrer le caractère tragique de l’existence et l’incertitude de l’avenir.
Dans quel type de société voulons-nous vivre ? A quelle valeur donner la priorité : l’avoir ou l’être ? Le court terme ou le long terme ? Quelle place donner à la souffrance ?
Autant de questions auxquelles il faut trouver des réponses neuves qui dépassent les clivages habituels, progrès/ réaction, libéralisme/ socialisme, gauche/ droite.
Prendre soin du monde s’oppose à « se battre pour un monde meilleur » qui évoque un climat de certitudes idéologiques, de combat du Bien contre le Mal, et de foi naïve dans un avenir radieux.
Cet ouvrage nous invite à tenir compte de la complexité du réel, de la fragilité de la civilisation et de la nécessité de laisser la planète en bon état à nos enfants.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :